Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Mésaventures de guerre
  • Mésaventures de guerre
  • : A 80 ans, Raoul Bracq raconte sa vie de soldat puis de civil pendant la seconde guerre mondiale.
  • Contact

7 juin 2015 7 07 /06 /juin /2015 12:21

 

       Raoul BracqVous trouverez ici le récit écrit à presque 80 ans par Raoul Bracq - notre grand-pè re  - à partir des souvenirs de sa vie pendant la seconde guerre mondiale et les quelques années qui suivirent. Originaire du C  a  mbrésis dans le Nord, il raconte sa vie de soldat, brigadier de la D.C.A. mobilisé dans la zone de la Haute-Marne, puis terrassier dans les Pyrénées apr ès l’armistice de 1940 ; son trajet, une fois démobilisé, pour rejoindre son épouse Denise réfugiée en Bretagne ; son travail de chef d’équipe  dans un camp de bûcheronnage des Ardennes ; enfin  son travail de directeur de maison de retraite à Pommery, dans l’Aisne. Né en 1913, il a travaillé jusqu'à 70 ans comme brodeur sur métier à pantographe. Il est décédé à la fin de l'année 2002. 

        Les 6 chapitres du récit se suivent chronologiquement, mais peuvent être lus indépendamment les uns des autres. Le dernier texte a été écrit pour le journal local de Pommery, dans le cadre d'une série d'articles racontant l’histoire de l’établissement « Joly de Bammeville ». Tous les noms de personnes ont été modifiés, certains noms de lieux oubliés.

 

       Ce site est à la fois une façon de lui dire qu’il se trompe lorsqu’il écrit : « Je n’ai pas envie de raconter la suite de mes souvenirs. Qui intéresseraient-ils ? Même pas – peut-être, mes petites filles » ; et l’occasion de rendre public un témoignage, le récit d’une vie parmi tant d’autres pendant la guerre.

Au fil de son histoire, vous découvrirez un homme entier, doté à la fois d'orgueil et d'autodérision, parfois amer, toujours en quête spirituelle, quête qui l'amena de l'athéisme au protestantisme. Je lui laisse la parole :
«  Toute vie peut être décrite grâce à un talent d’écrivain ; ou si elle est hors du commun. "Ma vie est un vrai roman" assurait, à juste titre [...] Charles Nungesser. [...] Ce n’est pas mon cas. Pendant la guerre, je n’ai pas brillé comme guerrier ; à ma connaissance, je n’ai tué personne [...].  J’ai surtout eu la chance de sauver une quarantaine de soldats. Une succession ininterrompue de chances inouïes [...] m’obligea à abandonner mon athéisme profond. J’en arrivai à croire en « des Forces Cachées qui, parfois, s’occupent de vous. » Tout cela valait la peine d’être raconté ; tout au moins j’ai jugé ainsi. Je continue... par habitude... sur ma lancée ; pour mes petites-filles peut-être. » (Chap. 5 : Manoeuvre, bûcheron, directeur sous l'Occupation).

 

LIENS

       Sur le Web, de nombreux sites proposent des témoignages concernant la Première et la Seconde Guerre Mondiale. Vous trouverez certains d'entre eux dans la page Liens.

 

PROPRIETE INTELLECTUELLE

 

       Ce texte a été mis en ligne avec l’accord de son auteur (première mise en ligne le 15 janvier 2002 sur le site http://k.bracq.pagesperso-orange.fr/ conçu par Karine Allemand, sa petite fille). Il est protégé par le Code de la propriété intellectuelle, qui interdit les copies ou reproductions destinées à un usage collectif. Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite par quelque procédé que ce soit, sans le consentement de l’auteur ou de ses ayants-cause, est illicite et constitue une contrefaçon sanctionnée par les articles L.335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle.

 

       Si vous souhaitez utiliser ce texte, veuillez me contacter (lien ci-contre dans le menu).

 

Un chapitre de ce texte a déjà été utilisé, avec l'accord des ayants-droit, dans cet ouvrage : Cinephile, French language and culture through film, K. Conditto, Focus Publishing 2007. 

 

 

Karine Allemand-Bracq et Sarah Bracq, les petites-filles !  

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by OverBlog